L’Atelier

Contexte et création du projet

Notre projet est de créer et de développer un espace de création pédagogique, d’expérimentation et de formation que nous nommons L’Atelier. Ce projet est créé grâce à la collaboration de deux structures : le Collège Technique Saint-Henri (Promotion sociale) et l’asbl PortailEduc.

L’Atelier se veut un lieu ouvert aux étudiants, enseignants et formateurs, à toute personne intéressée par le développement de pratiques pédagogiques. Cet espace polyvalent, flexible et ouvert se veut être un « tiers lieu » pour faciliter la découverte, l’appropriation et la création d’outils pédagogiques, que ceux-ci soient numériques ou non.

L’Atelier veut être un tiers lieu qui se positionne à la frontière avec l’école, la société, les industriels et les professionnels. Nous souhaitons, par ce projet, décloisonner les apprentissages et les initiatives pédagogiques. Notre initiative s’appuie sur le principe d’une  coopération avec l’ensemble des systèmes qui impliquent les acteurs éducatifs et de la société.

Situé dans les locaux du Collège Technique Saint-Henri (Promotion sociale), l’Atelier est un outil pédagogique au service des équipes enseignantes pendant les heures de cours. Nous y mettons à disposition toutes sortes d’outils, notamment des outils numériques, ainsi que du matériel et de nombreuses ressources pédagogiques.

L’Atelier ouvre le champ des possibles. Il est envisageable de concevoir de nouvelles pédagogies autour des technologies du numérique, mais également de concevoir et fabriquer des ressources et outils pédagogiques et didactiques. Tout cela constitué dans un espace de rencontre et de création collaborative.


Missions et objectifs du projet

Les missions et objectifs de ce projet reposent sur trois piliers, éléments fondateurs de notre action :

  • Développer, au niveau local, sur le territoire de la Wallonie Picarde, un espace d'(auto)formation aux pratiques pédagogiques
  • Tisser du lien entre les différents acteurs, qu’ils soient acteurs éducatifs, du monde de l’entreprise ou des pouvoirs publics autour des questions de l’enseignement, de la formation et de la pédagogie afin de favoriser l’émergence de projets pédagogiques innovants, répondant à des besoins et promouvant l’action et la collaboration des différents acteurs
  • Favoriser l’appropriation des outils numériques et des pratiques innovantes au sein du monde de l’enseignement et de la formation

Un projet inscrit dans une initiative locale

Notre projet veut, avant tout, s’appuyer sur l’expertise locale de notre sous-région. La Wallonie picarde dispose de nombreux atouts, notamment dans ses démarches et sa volonté de développer des projets innovants. Nous souhaitons nous positionner comme un acteur complémentaire aux actions déjà entreprises, apportant notre spécificité et notre expertise tout en collaborant étroitement avec les acteurs présents sur le territoire.

Nous souhaitons fédérer les acteurs et mettre en valeur les initiatives existantes mais qui, trop souvent, restent méconnues et/ou cloisonnées dans une structure, sans la visibilité qu’elles méritent. Nous voulons également nous positionner comme un soutien aux actions pédagogiques déjà en place, en leur apportant des angles de réflexion nouveaux, différents. Enfin, dans le prolongement des actions publiques et privées, nous voulons favoriser l’usage des outils numériques au sein de l’enseignement et de la formation en apportant aide et soutien à l’utilisation et surtout à l’usage de ces outils.


Des actions d’ouverture et de rassemblement

Le projet de l’Atelier se décline en plusieurs actions différentes mais aussi complémentaires.

Nous voulons, tout d’abord, offrir un lieu de rencontre, d’échanges et de formation pour les enseignants et les formateurs de notre région. Trop souvent, notre territoire est « oublié », jugé géographiquement trop éloigné. Dans un premier temps, nous souhaitons donc développer une offre de formation et d’animation ciblée en fonction des besoins mais qui s’ouvre aussi aux pratiques novatrices. Pour ce faire, nous compterons sur l’action des bénévoles de l’asbl PortailEduc en ayant la chance de bénéficier de locaux mis à disposition par le Collège Technique Saint-Henri.

Dans un second temps, nous souhaitons nouer des partenariats avec différents acteurs pouvant apporter leur expertise dans ces domaines et assurer l’animation de certaines actions spécifiques. La proximité avec la région Haut-de-France nous invite, à moyen terme, à investiguer les partenariats possibles avec la région lilloise, par exemple.

Nous souhaitons que l’Atelier soit également un espace ouvert, lieu de rencontre et d’échanges. Que ce soit l’accès au Centre d’Information et de Documentation Pédagogique (CDIP), aux outils numériques ou encore aux ressources didactiques, nous voulons créer une dynamique, un carrefour favorisant les rencontres. Nous espérons que cet espace nous permettra de fédérer des liens et des partenariats avec le monde de l’entreprise.

Notre action doit pouvoir s’inscrire et s’insérer dans une dynamique locale forte de ses nombreux acteurs tels que les Espaces Publics Numériques, l’asbl CHOQ, l’Instance Bassin Enseignement qualifiant – Formation – Emploi de Wallonie picarde, etc. Il ne s’agit de pas de refaire ce qui existe déjà mais bien de compléter l’offre existante.

 

Action prioritaire 1 : animations pour les enseignants

Notre première action prioritaire pour l’année 2019 est d’assurer un nombre suffisant d’animations pour les enseignants, les formateurs et tout acteur intéressé par le domaine de la pédagogie. Afin d’atteindre notre objectif d’une cinquantaine d’animations sur l’année, nous avons déjà pris des contacts avec différentes partenaires (Bibliothèques Sans Frontières, asbl CHOQ pour son projet Tilt’, Microsoft Innovation Center (Mons), Agence du Numérique). Grâce aux bénévoles de l’asbl PortailEduc et à ces différents acteurs, une vingtaine d’actions sont prévues entre janvier et juin 2019.

 

Action prioritaire 2 : développer un pôle d’expertise pédagogique

L’Atelier ambitionne, grâce à ses partenaires et ses actions, de se positionner comme un pôle d’expertise pédagogique. Nous souhaitons pouvoir diffuser, communiquer et visibiliser des actions pédagogiques dont l’intérêt et/ou le succès ont été démontré. Pour ce faire, nous pouvons nous appuyer sur l’action de jeunes doctorants de l’UCLouvain, d’un chercheur en Sciences de l’Education (Laboratoire CERLIS – Paris) et de plusieurs enseignants inscrivant leur action éducative dans une démarche de recherche et de réflexivité.

Nous comptons développer cette expertise pédagogique par la constitution d’un fonds documentaire mais aussi par la création de ressources tout comme par la rédaction d’articles permettant la vulgarisation de recherches scientifiques.

Notre action s’inscrira aussi dans une volonté de communiquer lors de conférences, de colloques et manifestations scientifiques sur les démarches étudiées et les actions entreprises. Pour ce faire, nous pourrons compter sur l’action de membres de l’asbl PortailEduc.

 

Outre ces deux axes prioritaires pour l’année 2019, nous envisageons également plusieurs actions; pour certaines, des contacts ayant déjà été pris :

  • Participer au développement du projet Tilt’ développé par l’asbl CHOQ en apportant une expertise pédagogique que ce soit au niveau des actions existantes ou du développement de nouvelles initiatives
  • Organiser une journée sur la pédagogie ludique et la gamification qui permettra de rassembler à la fois des chercheurs dans le domaine mais aussi des enseignants et formateurs œuvrant dans cette perspective
  • S’inscrire dans la démarche de recherche scientifique soutenue par le Pôle Hainuyer en participant à la journée d’étude scientifique de cette institution
  • Développer et gérer un site web présentant les missions et l’agenda de l’Atelier. A terme, ce site abritera également des articles issus de ces animations et des découvertes des animateurs.
  • Etre présent dans, au moins 3 manifestations à caractère pédagogique : Ludovia – Suisse, Ludovia – France et le SETT (Namur). Nous tenterons d’étendre nos actions au maximum pour augmenter notre présence dans d’autres actions.

Enfin, de façon transversale, nous souhaitons œuvrer, durant l’année 2019, à la visibilité de notre projet en communiquant sur ce dernier, en participant le plus activement possible à toute manifestation ou action dont les missions rejoignent celles de l’Atelier.